La course à l’intelligence des assistants vocaux continue…
10 avril 2020 par margotsibel

La course à l’intelligence des assistants vocaux continue…

Chaque semaine, une sélection d’articles de la presse française et étrangère pour éclairer l’avenir numérique de la radio.

L’amélioration constante des assistants vocaux

Après TuriXnor.ai et Laserlike, Apple continue d’acheter des startups spécialisées dans l’intelligence artificielle et la voix, et pourrait bien s’en servir pour améliorer son assistant vocal. Le géant américain vient de racheter la startup irlandaise Voysis, qui propose une plateforme dédiée aux assistants vocaux capable de mieux reconnaître le langage des utilisateurs. Expert en applications dédiées au shopping, Voysis travaille sur la compréhension des demandes formulées par les utilisateurs. Son système pourrait ainsi mieux répondre aux demandes vocales en affinant les résultats de recherche, selon les mots d’ordre prononcés. Afin de créer des conversations les plus proches possible du naturel, Voysis utilise le système d’apprentissage automatique Wavenets déjà utilisé par Google Assistant. Le PDG de Voysis a affirmé que son entreprise était ainsi parvenue à mettre au point un logiciel n’utilisant que très peu de mémoire – à peine 25 Mo – soit “quatre morceaux Apple Music”. Cela faciliterait son utilisation sur les smartphones et il pourrait être intégré dans beaucoup d’appareils disposant de peu d’espace de stockage comme l’Apple Watch, équipée de Siri, ou encore les AirPods Pro. A lire sur Clubic

Quand les podcasts sont la clef de la croissance des plateformes de streaming musicales

Selon la dernière étude de Counterpoint Research, le streaming de musique en ligne global a augmenté de 32% d’une année à l’autre, pour atteindre les 350 millions d’abonnements en 2019. Les services de streaming musical se concentrent sur la création de contenus exclusifs, dont les podcasts font amplement partie. Ainsi, ces millions d’abonnements sont portés par la mise à disposition de programmes exclusifs tels que les podcasts originaux qui attirent plus de personnes sur les plateformes et qui les conduisent à s’abonner. D’ici la fin de l’année 2020, les abonnements aux services de musique en ligne devraient augmenter de 25% par rapport à 2019, soit un total de 450 millions d’abonnements. Les abonnements payants ne sont pas en reste, ils conquièrent le public au moyen d’offres promotionnelles, de campagnes personnalisées, de contenus exclusifs et du développement des applications. Spotify, qui détient 35% du revenu total, est en tête sur le marché du streaming musical payant suivi d’Apple Music (19%) et d’Amazon Music (15%). Les acteurs régionaux sont également bien implantés grâce à leurs contenus locaux. En Inde, Ganaa reste ainsi numéro 1, en Russie Yandex Music domine le marché, et en Chine, Tencent Music Group occupe la première place. Qu’ils soient présents au niveau mondial ou régional, ces différents acteurs ont toutefois pour points communs de miser sur des contenus exclusifs, sur l’acquisition d’entreprises productrices de podcasts, ou sur la création de leurs propres chaînes. >> A lire en anglais sur Counterpoint Research

Quibi, la plateforme de streaming 100% smartphone

Malgré la saturation du marché du streaming vidéo, le service Quibi s’est lancé aux Etats-Unis, au Canada et est également disponible en France. Pour se différencier, Quibi a fait le choix de se positionner sur des formats courts et propose déjà 50 contenus. L’entreprise a imaginé un service “utilisable dans les transports” avec trois types de programmes – films par chapitres, documentaires et émissions de télé-réalité, actualités et programmes sportifs – dont les épisodes durent dix minutes et sont conçus spécialement pour les smartphones. Le directeur de la technologie de la plateforme témoigne de sa volonté de “suivre les évolutions actuelles” et surtout de “continuer à raconter des histoires”. La plateforme fait toutefois face à plusieurs enjeux dès son lancement, tels que la crise du Covid-19 et l’interruption des déplacements que la plateforme avait pour ambition de rendre distrayants. Autre interrogation: la quantité de services de streaming payants déjà proposés (Disney+, Apple TV+, Netflix, Prime Video…) et la concurrence directe de YouTube et TikTok qui proposent déjà des formats adaptés aux smartphones. >> A lire en anglais sur The New York Times

… en une phrase

  • France Inter, franceinfo, France Culture et Fip figurent parmi les radios les plus écoutées en ligne pendant le confinement, selon l’ACPM. En savoir plus 
  • Disney+, l’application la plus téléchargée en France le jour de son lancement, dépasse les 50 millions d’abonnés à l’échelle internationale. En savoir plus​​​​​​​
  • ​​Le salon de la réalité virtuelle et augmentée Laval Virtual se déroulera virtuellement et gratuitement, du 22 au 24 avril. En savoir plus