Les assistants vocaux changent de voix
20 septembre 2019 par Thomas Biasci

Les assistants vocaux changent de voix

Chaque semaine, une sélection d’articles de la presse française et étrangère pour éclairer l’avenir numérique de la radio.

Votre assistant vocal est-il sexiste ?

Une nouvelle étude menée par l’UNESCO suggère que les assistants vocaux comme Siri d’Apple, Alexa d’Amazon ou Google Assistant maintiennent des préjugés sexistes car toutes les voix par défaut sont des voix féminines. Plus spécifiquement, l’étude précise que ces voix féminines perpétuent le vieux cliché de la femme comme « assistante » plutôt que comme une personne pouvant être « assistée » : vous posez une question et la voix féminine est obligée de vous répondre. Selon Google, le choix d’une voix féminine plutôt que masculine pour Assistant fut d’abord un choix technique. Au départ, ses concepteurs voulaient lui donner une voix masculine mais le système utilisé pour générer la voix de l’Assistant comprenait mieux les voix plus aiguës et offrait de meilleurs résultats avec une voix féminine. Pour Amazon, c’est la recherche de terrain qui a conditionné le choix d’une voix de femme, les ingénieurs d’Alexa ayant trouvé qu’une voix féminine était plus « sympathique » et mieux perçues par les testeurs. Quand à Apple, aucune explication pour le choix de la voix de Siri. Le sujet de cette étude est justement l’un des moteurs de la création de Q, le premier assistant non genré, dont les concepteurs espèrent qu’il puisse participer à un futur numérique plus inclusif. >> à lire en anglais sur Business Insider

De nouveaux timbres vocaux pour Google Assistant

Pour la première fois depuis sa sortie, Google Assistant proposera un nouveau timbre de voix dans 7 pays, dont la France. Lors de l’initialisation d’un nouveau produit équipé de Google Assistant, la voix par défaut sera choisie aléatoirement, mais les utilisateurs pourront la changer par la suite. Lors de son lancement, Google Assistant disposait d’une voix plutôt féminine (comme les autres assistants vocaux), cette nouvelle voix sera plutôt masculine. Cependant, afin de ne plus genrer son assistant, Google ne donnera pas de prénoms particuliers à ses voix numériques. Les utilisateurs auront le choix entre plusieurs « couleurs », rouge ou orange en français. L’ordre et la façon de présenter ces choix sera randomisé afin de ne pas influencer les utilisateurs dans leur décision. >> à lire sur Objet Connecté

Le banc de montage réimaginé

Et si vous pouviez monter votre podcast simplement en éditant du texte ? C’est la promesse de Descript, un nouveau logiciel qui entend révolutionner le montage de l’audio parlé. Au lieu de proposer une interface avec des pistes audio, Descript transcrit entièrement le fichier audio de votre podcast en texte et vous permet de manipuler l’audio comme si vous écriviez et éditez du texte dans un traitement de texte. Par exemple, si vous supprimez une phrase, Descript supprimera automatiquement la partie audio correspondante. En plus de cette fonctionnalité, le logiciel proposera dans une future mise à jour prochaine la possibilité de réenregistrer une partie directement en corrigeant le texte. Si vous prononcez mal un mot dans l’enregistrement, il vous suffira de le corriger directement dans le texte et une intelligence artificielle remplacera ce mot avec une voix digitalisée basée sur la vôtre dans le fichier audio. Autrement dit, plus besoin de retourner en studio si vous avez raté une partie de votre enregistrement. >> à lire en anglais sur The Verge

… En une phrase