Son 3D, écouteurs bluetooth et concepts futuristes : les nouveautés pour 2020

Le plus grand salon dédié aux nouvelles technologies au monde s’est achevé la semaine dernière, Hyperradio fait un tour d’horizon des innovations audio présentées lors du salon. Depuis 1967, le Consumer Electronic Show est LE salon incontournable pour suivre les innovations technologiques mais également découvrir des concepts futuristes, tantôt innovants, tantôt délirants.

Des écouteurs sans fil et bluetooth

Plus d’une dizaine de marques connues et inconnues du grand public ont présenté de nouveaux modèles d’écouteurs bluetooth et sans fil : les « true wireless ». Propulsés par la disparition progressive du port jack 3,5mm sur nos téléphones, les fabricants d’audio grand public veulent également se tailler une part du succès faramineux des Airpods d’Apple. Les écouteurs de la pomme devraient représenter 4 milliards de dollars de chiffre d’affaire pour la marque californienne sur le dernier trimestre 2019, dépassant le chiffre d’affaire de l’iPod au même moment en 2007.

Allant de 120$ jusqu’à 650$ la paire d’écouteurs, cette nouvelle classe d’accessoires audio se place définitivement dans le haut de gamme. Un coût important sur le plan environnemental également : la durée de vie réduite des batteries miniatures de ces écouteurs et surtout la difficulté et parfois l’impossibilité de les réparer.

Parallèlement, le Bluetooth Special Interest Group, l’organisme de normalisation du standard bluetooth, a profité du salon pour lever le voile sur une nouvelle version justement dédiée à ces écouteurs : Bluetooth LE (low-energy). En plus de proposer une meilleure qualité sonore et une consommation d’énergie réduite, cette nouvelle mouture du bluetooth propose un meilleur support pour les prothèses audio mais également une fonctionnalité pour partager de l’audio vers plusieurs paires d’écouteurs.

Le son 3D, très tendance

Le CES 2020 était également l’occasion de confirmer l’émergence “industrielle” de l’audio spatialisé.

Alors que Sennheiser s’était d’abord concentré à développer sa technologie Ambeo sur des écouteurs, casques et barres de sons, le fabricant allemand a profité du salon pour présenter un nouveau système son dédié aux véhicules… sans enceintes. Au lieu de faire vibrer une membrane de haut-parleur, des actionneurs stimulent physiquement les surfaces de l’intérieur de la voiture qui émettent ainsi un son, un fonctionnement semblable à celui qui fait résonner le corps d’un violon lorsqu’une corde est frottée. La technologie, produite en collaboration avec Continental, vise à produire un paysage sonore 3D qui entoure les passagers tout en économisant les 40 kg d’un système de sonorisation classique.

Système Sennheiser Ambeo intégré dans un véhicule
Système Sennheiser Ambeo intégré dans un véhicule / © SENNHEISER

Une tendance également confirmée chez THX avec le lancement du « premier smartphone qui supporte la technologie THX spatial audio”, destinée à simuler un son à 360 degrés provenant d’appareils moins évolués, comme des casques à deux canaux. L’application THX installée sur le smartphone permet également de créer un profil personnalisé à partir d’une photo de votre oreille.

Enfin, le son 3D était également très présent chez Sony avec son format “360 Reality Audio” que le constructeur japonais essaie tant bien que mal d’imposer depuis 2 ans. Le format est déjà mis à disposition des auditeurs sur les tiers premium des services de streaming Deezer ou Tidal via un catalogue de classiques Sony. Une façon pour le japonais de rester innovant sur le son et de continuer d’exploiter son catalogue. Cependant, force est de constater que sur le salon Sony présentait peu d’objets compatibles et de cas d’usages pour sa technologie.

Le salon des concepts

Malgré cela, Sony est l’auteur du coup médiatique du CES 2020 avec la présentation surprise d’une voiture électrique lors de sa conférence. Avec la Vision S, le japonais a souhaité montrer son savoir-faire technologique dans son ensemble, une manière également de se positionner dans le marché très concurrentiel de l’équipement pour véhicules. Malgré tout, ce concept-car devrait rester à l’état de prototype, Sony n’envisage pas de produire des véhicules en série.

Sony Vision S, la voiture électrique du constructeur japonais montrée lors du CES 2020
Sony Vision S / © SONY

Un exemple parmi tant d’autres de la volatilité des présentations du CES, beaucoup de produits et innovations présentés lors du salon n’ont pas vocation à devenir disponible à la vente. C’est notamment le cas de la plupart des PC et smartphones pliables présentés cette année sur le salon : quasiment aucune de ces nouveautés ne verront le jour dans les mois qui viennent et leur cas d’usage réel reste encore à prouver auprès du grand public.

Des questions qui se dressent à l’horizon

Contrairement aux années précédentes, le CES 2020 n’a pas été l’occasion pour les géants du numérique, Google et Amazon en tête, de présenter de nouvelles enceintes intelligentes ou de nouveaux nouveaux objets connectés.

Deux explications à cela : d’abord les fabricants veulent désormais maitriser leur calendrier et choisissent eux-mêmes le moment pour annoncer leurs nouveautés. Plus largement, l’année 2019 fut aussi l’année d’une prise de conscience de la part du grand public sur les questions de vie privée et de données personnelles posées par l’utilisation des objets connectés.

Enfin, la question environnementale est le grand thème absent de ce CES 2020, encore trop peu d’innovations prennent en compte ce facteur alors que cette question devient de plus en plus essentielle pour le grand public.