Zoophonie en 3D

Que se passe-t-il quand le zoo ferme ses portes au public ? Ca bave, ça grogne, ça mâche, ça feule, ça souffle, ça chuinte.

Quel animal pour quel bruit : JOUEZ ICI à notre quiz !

Avec leurs micros, Rodolphe Alexis, Pierric Charles et Matthieu Leroy sont entrés, de nuit comme de jour, dans les cages, les enclos, les vivariums ou les bassins, pour enregistrer le langage des animaux du Parc zoologique de Paris, dans le cadre d’un Atelier de la création radiophonique pour France Culture baptisé Sauvages de Paris et de la production d’une nouvelle application ZooPhonic* pour le zoo.

Dans la peau des soigneurs

A l’écoute de cette balade poétique et sonore, intitulée Sauvages de Paris, en coulisse, l’auditeur entre dans la peau des soigneurs qui côtoient intimement ces bestiaux à plumes, à fourrure ou à écailles. Ici, pas de commentaires, peu d’humains, mais des mammifères, des reptiles, des oiseaux ou des insectes. Animaux que l’on ne nomme jamais, même si chacun (ou presque) a son prénom. Voici le casting par ordre d’apparition :

Le fossa, les babouins de Guinée, le rhinocéros blanc, le grand tamanoir, les roussettes des Rodrigues, les aras militaires, les loups ibériques, les otaries à crinière, les lémurs vari, les lamantins, les flamands et spatules, les lynx, la larve de Dynaste Hercule, les girafes, les lions, les grues demoiselles, les forumis Atta et les manchots de Humboldt. 

* L’application ZooPhonic est à télécharger sur l’Appstore ou le Google Play Store et à découvrir si possible in situ, au Parc zoologique de Paris.

, ,