Un cataclysme sonore

Cette fiction est au fond un prétexte : fournir un argument à une production radiophonique expérimentale qui utiliserait le maximum de possibilités offertes par les nouveaux outils disponibles à Radio France en 1995. Déjà les nouvelles technologies faisaient rêver les créateurs…

A cette époque le système Dolby Surround équipe de plus en plus de salles de spectacle, et Radio France déjà le plus grand producteur de son en France, doit se placer en figure de proue dans ce domaine. C’est pourquoi Robert Arnaut présente alors son émission dans les termes suivants : « C’est le résultat d’un travail de laboratoire, une émission expérimentale dans laquelle la démarche est plus importante que le produit lui-même »

Distribution:

  • Le professeur Zock : Jean-Paul Farré
  • Le reporter : Sandrine Mercier
  • Avec les voix de : Myren Astrée, Sylvain Clément, Patrick Depeyra, Noëlle Leiris.
  • Les enfants : Arthur, Dimitri, Joachim et Sacha
  • Bruitage : Patrick Martinache
  • Chants : Michel Chaineaud
  • Forgeron : Paul Jarlégan, à Noyal-Muzillac (Morbihan)
  • Participation de Raymond Buttin, Christophe d’Alessandro et Boris Doval

Prise de son stéréo puis spatialisation et mixage en 5.1. Cette émission a été diffusée sur France Inter en 1996 en Dolby Surround.

Infos complémentaires sur Un cataclysme sonore sur le site perso de Guy Senaux

, ,