Tant qu’il y aura des bergers

Parcours avec les bergers, du mas provençal de Saint Martin de Crau, jusqu’aux pentes du Mercantour. Depuis des millénaires, les éleveurs ovins font transiter leurs troupeaux des plaines asséchées par l’été vers les pâturages montagneux libérés de l’hiver. La pratique se poursuit, notamment dans le sud de la France. Lorsqu’arrive le mois de juin, 600.000 bêtes quittent les plaines de Provence pour aller trouver l’herbe des Alpes. Cette « grande transhumance » qui déplace les troupeaux sur plusieurs centaines de kilomètres se pratiquait jusqu’au milieu du siècle dernier à pied. Elle se fait désormais par camion. Jusqu’en octobre, bêtes et bergers restent sur les estives. Les bergers, autrefois exclusivement issus de familles d’éleveurs, viennent aujourd’hui de plus en plus des milieux citadins. Ce sont souvent des jeunes, en quête d’un autre mode de vie, plus proche de la nature.

Diffusé en stéréo dans le cadre de l’émission Interception, sur France Inter, le 22 mai 2011.

  • Interviewes: Pascal Dervieux
  • Prise de son 5.1: Hervé Déjardin
  • Montage et réalisation: Anne Lhioreau
  • Mixage: Djaisan Taouss

Page de l’émission Tant qu’il y aura des bergers, sur le site de France Inter

 

,