Recycle 5/6 – Papiers

L’idée initiale de cette série est de faire du déchet oeuvre d’art : utiliser l’image de l’envol pour révéler la magie du recyclage. Ici s’effectue une plongée au coeur d’un centre de tri où le papier, léger, coloré, aérien, se déploie avant de retomber pour constituer des balles compactes.

La composition musicale d’Olivier Sens, Paper Minds – Requiem pour une deuxième vie, est bâtie en grande part sur les sons réels de la bande originale resynthétisés, agissants comme des résonances fibreuses et abstraites. La narration lente progressive contraste volontairement avec l’enchaînement plus frénétique des scènes du film. La spatialisation intégralement réalisée avec le logiciel Usine, joue beaucoup sur la séparation des plans avant-arrière afin d’immerger l’auditeur dans des processus de recyclage irréels. Certains autres sons peuvent, à l’inverse, êtres diffusés de manière plus chaotique voire aléatoire dans l’espace, soulignant ainsi l’agitation perpétuelle de la matière.

,