Port Le Havre

Pièce électroacoustique en quadriphonie, fruit de captations sonores dans le port du Havre, cette œuvre était proposée en écoute publique au Festival Longueur d’Ondes 2014 dans le cadre du programme Impromptus 5.1.

L’auteur, Jean-Guy Coulange la définit comme suit : « J’ai sillonné le Port du Havre entre les bassins, les écluses géantes et les terminaux. J’ai écouté. Puis j’ai capté le son des moteurs, des raiders et des élévateurs, des frigorifiques et des grues. Enfin, j’ai composé, comme je pourrais dire j’ai réécouté. La matière sonore est entièrement réelle. J’ai tenté de « raconter » ce que j’avais entendu – et vu ? – dans trois séquences qui s’enchaînent. Ce travail fait suite à la première série nommée Strates en 2010 composée à partir de captations d’un chantier naval de Brest et autres sites portuaires. J’emploie le terme « raconter » volontairement. Mon travail électroacoustique est très proche de mon travail radiophonique. Tenir le récit dans la composition est aussi précieux à mon sens que la musicalité et le mouvement de tout travail radiophonique, notamment documentaire ».

,