Le Jeu des mi

Le Jeu des mi a été composé en n’utilisant pour matériau sonore qu’une note, le fameux mi du métallophone du jeu des mille euros, quelque peu tordu, distordu et malmené.

Je trouve touchant, presque émouvant que depuis 55 ans le métallophone n’ait pas été remplacé par un fichier informatique. J’en aime le son cristallin, comme j’aime celui des boîtes à musique, des célestas ou des glockenspiels.

En faire une œuvre purement électronique était un acte sacrilège mais prémédité et assumé !

J’ai voulu imaginer ce que ce mi pourrait devenir dans les rêves d’un auditeur du jeu des mille euros qui s’endormirait pendant les quelques secondes de réflexion des candidats ; le son se mêlant à une vieille mélodie entêtante, prenant des accents un peu tourmentés puis nostalgiques.

,