Goran Vejvoda – Pre Fader

Titre de la première plage du disque de Goran Vejvoda « Pre Fader » : L’audition comme un organe flou, des sons non-localisables, des émotions suspendues, des états indécis, des espaces qui nous échappent, fuyant, des monochromes sonores, toute une palette d’information réverbérée, acoustiquement malléable, sans début, ni fin. Faire croire à l’oreille des lieux imaginaires. Il s’agit d’atteindre un certain état, plus que l’écoute d’une composition et de reconstruire un espace « en-dehors ».

Comme son nom l’indique, « EHR » (Etats Hautement Réverbérés) un travail principalement basé sur la réverbération et l’espace vu sous plusieurs angles: ses pulsations, les harmoniques, son côté pictural-monochrome, la localisation ou non des mouvements sonores, la psycho acoustique et ses effets divers sur la perception.

,