Festival Présences 2019 : Marcus Schmickler & Thomas Lehn – Live Electronic

Thomas Lehn et Marcus Schmickler livrent ici un live mélangeant synthèse sonore analogique et sons numériques. Jouée en son spatialisé lors du 6ème concert du festival Présences 2019, la performance a transporté les auditeurs de l’auditorium bien loin de la Maison de la Radio.

Né en 1968, Marcus Schmickler s’initie à la musique de Stockhausen puis, en 1991, après plusieurs années passées à Londres, commence à prendre des cours de musique à Cologne et devient membre du collectif local Kontakta. Depuis 1995, il compose des bandes son pour le cinéma, le théâtre et la radio. En 1996, il produit l’un des premiers albums de post-rock pleinement numérique sous le titre « Pluraman » pour le label français Mille Plateaux. Après un concert à Cologne, en 1998, il devient membre d’un ensemble de douze musiciens baptisé MIMEO (Music in Movement Electronic Orchestra). En 1999, il termine ses études de musique électronique avec Hans Ulrich Humpert, et de composition avec Johannes Fritsch, et rédige une thèse sur Gattfried Michael Koening. En 2000, il rejoint Thomas Lehn sur le CD « Bart » et, l’année suivante, enregistre l’album Dreams Top Rock avec Julee Cruise, et tourne en Amérique du Sud (Bolivie, Brésil, Colombie, Pérou, Venezuela) à l’initiative du Goethe-Institut en 2003. En 2001, il s’attaque à d’autres projets avec notamment Felix Ensslin. En 2009, il compose Bonn Patternizationon.

Depuis 1990, l’activité créatrice de Thomas Lehn se concentre sur la musique électronique créée à partir de la synthèse, réalisée en temps réel, de sons analogiques. Après avoir travaillé avec le synthétiseur minimoog inventé par Robert Moog, il compose depuis 1994 sur le Synthi A, un synthétiseur analogique modulaire, combiné avec le clavier DK-2, instruments développés et produits tous deux par la société anglaise EMS à la fin des années 60. Le matériel musical, le processus de composition et les formes des musiques électroniques de Thomas Lehn sont développés en en temps réel. Dans ses œuvres se découvre un large faisceau d’expériences, dans de nombreux genres et contextes musicaux. Dans les années 80, il a travaillé comme pianiste dans le domaine de la musique classique et contemporaine, mais aussi le jazz, le théâtre musical et les spectacles multimédia . Depuis les années 90 et jusqu’aujourd’hui, son travail est centré sur les formes musicales contemporaines, en tant que pianiste et en tant qu’interprète de musique électronique. Il a développé dans ce domaine un langage personnel dont la syntaxe semble souvent d’une nature plus acoustique qu’électronique.

Oeuvre : Live Electronic

Compositeurs : Thomas Lehn et Marcus Schmickler

Date de composition : 2019

Effectif détaillé : ordinateur, EMS Synthi AKS