Eurockéennes 2017 – Sessions exclusives en son 3D

En marge du festival des Eurockéennes de Belfort, Fishbach, Killason, Shame et Rei ont offert des sessions acoustiques exclusives enregistrées en binaural pour France Inter.

C’est à l’écart des 130.000 festivaliers, dans un petit coin de forêt de la presqu’île du Malsaucy que notre équipe technique a posé ses micros pour accueillir 4 artistes issus de la programmation de cette 29ème édition des Eurockéennes de Belfort.

Du punk de Shame au rap de Killason,en passant par la chanson-pop de Fishbach et le rock de Rei, ce sont quatre facettes très différentes de cette programmation 2017 qui défilent devant la tête binaurale pour résumer l’éclectisme du festival.

Loin de la puissance sonore des immenses scènes, c’est au calme, en profitant d’une éclaircie, dans une petite forêt bucolique que chacun des artistes interprète une version acoustique de leurs titres. Ces sessions vous sont proposées en son 3D, à écouter au casque pour une restitution acoustique optimale.

Shame

Annoncé comme le futur du rock anglais énervé, le groupe Shame était de passage aux Eurock pour enflammer son public. En pleine verdure, Charlie, le chanteur contient sa rage sur fond de guitare et de percussions improvisées avec des bâtons sur des bouteilles en plastique et un étui de guitare. Tasteless est le titre-phare de cette jeune formation qui va faire beaucoup de bruit.

Killason

Le jeune prince du rap Marcus Dossavi Gourdot, alias KillAson,  est venu poser sa voix et rien que sa voix pour cette session binaurale. Très belle interprétation apaisée et épurée de Strange The World, l’antithèse de ses prestations live énergiques et survitaminées.

Rei


Bien que née au Japon, Rei a vécue la majeure partie de sa vie aux Etat-Unis et cela se ressent dans sa musique. Un rock explosif qu’elle interprète sur scène avec une énergie folle. Pour cette session exclusive, c’est uniquement armée de sa guitare acoustique qu’elle interprète un de ses titres. Un retour aux sources du blues rock dans la plus grand tradition de ses idoles du genre.

Fishbach

La jeune révélation française de l’année Fishbach se prête au jeu des sessions acoustique en binaural. Entourée de ses musiciens, réunis autour du dispositif incarné par la fameuse tête binaurale, elle livre une version fascinante et hypnotique de son titre Y crois-tu extrait de l’album À ta merci paru cette année.

Des sessions en son 3D

Pour saisir ces moments musicaux uniques et les restituer avec le plus de fidélité possible, l’ingénieur du son de Radio France, Thomas Robine a utilisé un enregistreur avec mixette Sound Devices 788, qui permet d’enregistrer tout en fournissant un retour casque aux musiciens, grâce aux sorties auxiliaires de la machine.

J’ai construit mon image binaurale en plaçant les musiciens autour d’une tête artificielle Neumann KU 100. Je pars sur cette solution binaurale native pour construire mon image sonore 3D. Après, pour un produit plus abouti, je pourrai passer par une étape de postproduction et intégrer avec l’aide du plugin Binauralizer de Noisemakers des éléments non acoustiques (samples, instruments électriques) ou bien des micros d’appoint.

                                                                                            Thomas Robine, ingénieur du son pour Radio France

 

Fishbach - Eurockéennes 2017
Fishbach face à la tête binaurale KU100 – Eurockéennes 2017

 

 

Equipe technique :
Vidéo : Célestin Soum / Visual Break
Son : Thomas Robine / Radio France

, ,