Festival Présences 2019 : Luciano Berio – Formazioni

Dans cette œuvre jouée lors du 5ème concert du festival Présences 2019, Luciano Berio veut bouleverser l’organisation classique et ancienne d’un orchestre symphonique habituel et repenser les relations entre les instruments. Formazioni ne veut pas se restreindre aux classements des instruments par caractéristiques acoustiques, techniques ou mécaniques. Leur placement sur scène est imaginé d’une manière nouvelle, dans une tendance où les graves sont à l’avant et les aigus à l’arrière. Une autre manière de jouer s’impose alors, tant individuellement que collectivement.

Né en 1925 à Oneglia (Ligurie), Luciano Berio bénéficie très tôt d’une éducation grâce à son grand père Adolfo et son père Ernesto, organistes et compositeurs. A la suite d’une blessure à la main droite, il doit renoncer à une carrière de pianiste et se tourne vers la composition. Il entre en 1945 au Conservatoire Verdi de Milan, épouse cinq ans plus tard la chanteuse Cathy Berberian qui créera notamment la Sequenza III (1965), et étudie en 1952 à Tanglewood avec Dallapiccola à qui il dédie Chamber Music (1953). Il effectue en 1954 son premier séjour à Darmstadt au cours duquel il rencontre Boulez, Pousseur et Kagel, et s’imprègne de la musique sérielle (Nones, 1954). En 1955, il fonde avec Bruno Madema le Studio de Phonologie musicale de la RAI à Milan, premier studio de musique électro-acoustique d’Italie, et crée en 1956 avec Maderna les Incontri musicali, revue et série de concerts consacrés à la musique contemporaine. Il entame en 1958 la série de Sequenze (dont la composition s’étendra jusqu’en 1995) et compose Thema (Omaggio a Joyce). Il enseigne en 1960 à Darmstadt et aux Etats-Unis et s’intéresse à la direction d’orchestre, puis fonde en 1967 à New York le Juillard Ensemble et dirigera la section électroacoustique de l’Ircam de 1974 à 1980. Parmi ses oeuvres les plus marquantes : Laborintus 2 (1965), la Sinfonia (1968), Coro (1975), La vera storia (créée à la Scala de Milan en 1982), Un re in asolto (1984). Berio meurt à Rome en 2003.

Oeuvre : Formazioni

Compositeur : Luciano Berio

Date de composition : 1985 – 1987

Effectif détaillé : Choeur mixte, 4 flûtes dont 1 piccolo, 2 hautbois dont 1 cor anglais, 5 clarinettes dont 1 petite clarinette et 1 clarinette basse, 3 bassons dont 1 contrebasson, 1 saxophone alto, 1 saxophone ténor, 6 cors, 4 trompettes, 4 trombones, 2 tubas, timbales, percussions, piano, harpes, les cordes.