C’est notre premier billet de blog ! L’occasion de présenter en quelques mots l’atelier numérique et les technologies que nous employons.

L’atelier numérique en chiffres

L’atelier numérique, c’est environ 50 personnes qui gèrent les sites internets de la Maison de la Radio.

Le plateau

Notre principale priorité est la performance et le support des pics de charge qui peuvent parfois être provoqués par l’actualité médiatique.

Chaque radio est pour nous une “chaîne”. Nous faisons en sorte que les contenus de ces chaînes (flux radio, articles…) soit accessible au plus grand nombre.

Ces contenus sont distribués via des sites web et des applications mobiles :

Chaîne Fréquentation mensuelle site internet (juillet 2016) Fréquentation mensuelle mobile (juillet 2016) Source
franceinfo.fr 6 000 000 2 300 000 source
francebleu.fr 5 000 000 600 000 source
franceinter.fr 4 300 000 2 000 000 source
franceculture.fr 3 300 000 300 000 source
fip.fr 1 900 000 375 000 source
francemusique.fr 700 000 90 000 source
mouv.fr 600 000 50 000 source

Soit au total près de 22 millions de visites et 40 millions de pages vues par mois.

Pour traiter ce traffic et distribuer les contenus, l’atelier numérique est composé de différentes équipes :

  • les équipes des chaînes (France Musique, France Culture…)
  • les équipes API / SI Web (ce que l’on appelle “Cruiser”)
  • les équipes techniques transverses (mobile, infra, blogs…)

Pour bien comprendre ce découpage, il est important de parler de notre architecture applicative.

Architecture applicative générale

Tout notre SI Web est basé sur un ensemble de composants centraux, regroupés sous le terme “Cruiser”.

Cet ensemble de composants, composés de différents services (API Rest en NodeJs), fait la passerelle entre :

  • le SI de Radio France, qui centralise, archive et délivre depuis des dizaines d’années tout ce qui à trait au métier de la radio : podcats, sons, émissions, grille des programmes…
  • les sites web, qui délivrent une information et un service spécifique, dédié au web (articles, podcasts, flux audio…)

Schéma général Cruiser

Ça, c’est pour les très grandes lignes.

En réalité, Cruiser en découpé en petits modules (Gestion des assets, API Radio, Crop des images, Grille des programmes…), qui communiquent entre eux à l’aide d’un Bus (RabbitMQ), sous le mode d’un SOA en Bus classique.

Chaque chaîne utilise un ou plusieurs de ces services. Lorsqu’une donnée doit être mise à jour, un message est publié dans le Bus, puis les services concernés réagissent (en mettant à jour, par exemple, une partie de leurs données, ou en republiant un message). Les données sont centralisées dans un cluster PostgreSQL.

Par ailleurs, chaque site de chaîne est lui-même découpé en deux parties totalement isolées l’une de l’autre :

  • un back-end Drupal 7, accessible aux rédacteurs de Radio France, qui écrit dans le Bus ;
  • un front-end Symfony2/3, accessible aux internautes, qui lit une API spécifique dédiée à la chaîne.

Si nous prenons le cas de France Culture, voici un schéma général d’architecture :

Schéma général Cruiser

Outillage et technologies

Nous aurons l’occasion de revenir en détail sur les technologies que nous utilisons.

Ce que l’on peut déjà préciser, c’est que nos choix techniques sont déterminés par :

  • notre passif (compétences techniques déjà acquises) ;
  • nos besoins (performance, solidité) ;
  • notre éthique (technologies Open Source et libres uniquement).

Voici donc un aperçu des technologies que nous utilisons au quotidien :

Notre engagement

Parce que la technologie n’est pas tout, nous respectons un engagement fort, synthétisé dans le “Manifeste Cruiser” que nous avons établi. C’est notre contrat moral. Il est d’ailleurs affiché sur le mur.

Nous nous engageons à fournir un produit, par ordre de priorité :

  1. Disponible, en toute circonstance, même en cas d’erreur
  2. Rapide, quelle que soit la charge de travail
  3. Évolutif, permettant l’ajout de nouvelles briques fonctionnelles sans surcharge
  4. Time to market, permettant l’ajout de nouvelles briques fonctionnelles dans des délais des plus courts

C’est notre credo pour notre travail quotidien, et c’est lui qui pilote nos choix techniques et humains.

Mot de la fin

Maintenant que vous nous connaissez un peu mieux, nous allons dans les prochains billets rentrer plus en détails sur chacune des ces briques, sur l’activité des équipes, sur les problèmes que nous rencontrons…

Nous espérons que ce blog vous apportera des informations techniques, des idées, et des conseils pour vous éviter de faire les mêmes erreurs que nous ou pour vous donner quelques retours d’expérience.